Ostéopathie

Cabinet d'ostéopathie du Roussillon

Introduction

Une définition simple de l’ostéopathie pourrait être le traitement manuel d’un manque de mobilité tissulaire concernant aussi bien les articulations, les muscles, les tendons, les ligaments, les viscères ou les membranes. Elle nécessite un examen du corps dans sa globalité et ceci explique le lien entre ostéopathie et posturologie.

Explications

Elle s’adresse aussi bien aux nouveaux-nés qu’aux enfants, adultes, seniors, sportifs, femmes enceintes. Le traitement ostéopathique repose au préalable sur un interrogatoire et un examen rigoureux pour un diagnostic précis amenant un traitement adapté à chaque patient en choisissant les techniques de manipulation les plus appropriées : articulaires, musculaires, viscérales ou fasciales.

Les indications (liste non exhaustives)

Chez les nouveaux-nés :
  • torticolis congénital
  • plagiocéphalie
  • troubles du sommeil
  • colites et régurgitations
  • pleurs inexpliqués
  • attitudes en extension
Chez l’enfant ( en lien avec la posturologie et le traitement des réflexes archaïques) :
  • scoliose et attitudes scoliotiques
  • douleurs articulaires, colonne vertébrales, genoux…
  • troubles du sommeil, cauchemars, terreurs nocturnes
  • énurésie
  • infections ORL à répétition
  • troubles de l’apprentissage 
  • troubles attentionnels
  • manque de coordination
  • émotivité
  • prévention: développement psychomoteur et croissance
Chez l’adulte et le senior:
  • arthrose
  • pathologies discales
  • lombalgie, lumbago, sciatique, cruralgie,
  • cervicalgie, céphalées, névralgie cervico-brachiale, migraine
  • troubles de l’occlusion, névralgie faciale, sinusites,
  • dorsalgie,
  • douleurs articulaires musculaires ou tendineuses des articulations périphériques (épaules, coudes, hanches, canal carpien, syndrome de Morton, entorse chevilles ou genoux…)
  • douleurs viscérales ( après bilan médical) : colite, constipation, reflux oesophagien…
  • douleurs gynécologiques
  • anxiété, dépression, fibromyalgie, burn-out, (en complément du traitement médical)
Chez la femme enceinte :
  • préparation à l’accouchement
  • lombalgie, douleur du bassin, sciatique
  • post-partum
Chez le sportif :
  • prévention ( élongation, déchirure)
  • entorses
  • syndrome de l’essuie-glace, tendinopathie d’Achille